le grand prix de france historique est né !

Présenté ce jeudi 24 novembre au siège de la FFSA, il sera l’un des évènements forts de l’été prochain. A la date des 1er et 2 juillet, le circuit de Nevers Magny-Cours se situera au coeur de toutes les passions en accueillant le Grand Prix de France Historique, premier du nom. En ce lieu si intimement lié au patrimoine du sport automobile français, on y célébrera les courses de monoplaces sous toutes leurs formes, à commencer par la sacro-sainte Formule 1. 

la présentation

Sous ce patronyme de Grand Prix de France historique, dont la simple évocation renvoie à des chapitres entiers de l’histoire de la compétition automobile, il était bien évidemment du devoir de la FFSA de constituer une affiche digne de restituer les grandes heures des décennies passées. Qu’on se réjouisse, ce sera le cas !

Au regard de la teneur des sept plateaux déjà confirmés, le Grand Prix de France historique a d’ores et déjà l’assurance de se hisser au rang des plus prestigieux évènements du genre. Chargé du casting, le promoteur de la FFSA, HVM Racing, s’est d’abord attelé à dérouler le tapis rouge à l’histoire de la Formule 1. Et le résultat est à la hauteur des attentes. Entre la présence de la série du prestigieux club britannique HGPCA et celle du championnat F1 des FIA Masters Historic, ce ne sont pas moins de quatre décennies d’histoire de la formule reine qui seront ainsi célébrées dans la Nièvre. Des Maserati et Ferrari des années Fangio aux Lotus, Tyrrell, Ligier, Williams des années 70/80, en passant par les Lotus et Cooper du début des sixties, aucune ne fera défaut à l’heure où les heureux passionnés garniront les tribunes du circuit de Nevers Magny-Cours.

Gage du caractère exceptionnel de l’évènement, il s’agira pour l’ensemble de ces Formule 1 de leur seule et unique apparition en course de l’année sur le sol français.

Le Grand Prix de France historique ne se limitera pas aux seules évolutions des F1. Comme à la plus belle époque des années 70 et du début de la décennie suivante, les F2 et F3 seront également de la fête avec, là-encore, de nombreuses monoplaces pilotées jadis par d’illustres champions. Ce sera également le cas de certaines Formule Ford, cette catégorie à l’ambition universelle venant célébrer un évènement tout particulier à Nevers Magny-Cours : son 50ème anniversaire, exactement jour pour jour après la course inaugurale du 2 juillet 1967 à Brands Hatch ! Enfin, puisqu’il est dit que ce Grand Prix de France historique ne se refuse rien, son programme s’étoffera également d’une course d’endurance de GT/Tourisme d’avant 1966 et, surtout, de la présence de rares Sport-Prototypes dans le cadre du FIA Masters Historic Sports Car Championship. Une belle opportunité de retrouver en course d’inoubliables autos qui firent le bonheur des plus grandes courses d’endurance de 1962 à 1974.

les déclarations

Nicolas Deschaux (Président de la FFSA) : « La création de ce Grand Prix de France historique s’inscrit dans une démarche générale de la FFSA qui tend à valoriser la compétition historique dans son ensemble. Sous l’égide de notre Fédération, il restait toutefois à créer un évènement 100 % historique. Rapidement, l’idée d’innover en l’articulant autour des grandes heures de la monoplace s’est imposée à nous. De façon aussi naturelle, nous nous sommes tournés vers HVM Racing, notre promoteur sur l’Historic Tour, pour en définir les contours sportifs et le contenu, et en direction du circuit de Nevers Magny-Cours pour l’accueillir dans des conditions optimales. Ce dernier, pour avoir longtemps été le théâtre du GP de France F1, en a la légitimité et partage avec nous une même ambition de faire de cet évènement un spectacle « revival » de stature internationale. A tous les passionnés, les collectionneurs, nous souhaitons offrir un véritable week-end populaire, durant lequel ils auront plaisir à voir ou revoir courir des autos de légende et à se joindre à la fête ». 

Serge Saulnier (Président du Directoire du circuit de Nevers Magny-Cours) : « Depuis son origine en 1961, l’histoire de Magny-Cours est étroitement liée à la monoplace. Les plus prestigieux pilotes français, Beltoise, Cevert, Depailler, Laffite, Arnoux, Prost, se sont formés à l’école de la course sur ce circuit. Le Grand Prix de France de Formule 1 s’y est déroulé durant 18 années consécutives, de 1991 à 2008. C’est la raison pour laquelle, lorsque Nicolas Deschaux et Laurent Vallery Masson, m’ont proposé sous l’égide de la FFSA, d’organiser le Grand Prix de France Historique, je n’ai pas hésité un instant. Je tiens tout particulièrement à remercier le Département de la Nièvre et son Président, Monsieur Patrice Joly, ainsi que le Maire de Nevers, Monsieur Denis Thuriot, de nous accompagner sur cet évènement majeur pour la Nièvre, Nevers et Magny-Cours ». 

Patrice Joly (Président du Conseil départemental de la Nièvre) : « Dès lors que ce projet de Grand Prix de France Historique a vu le jour, il était naturel que le Conseil départemental de la Nièvre soit engagés aux côtés du circuit de Nevers Magny-Cours dans la logique des liens qui nous unissent depuis près d’une trentaine d’années. Et si le circuit proprement dit est une sorte de « phare » de l’histoire du sport automobile français, la technopole qui s’est développée autour est également créatrice d’emplois et offre aujourd’hui de très belles perspectives de développement ». 

Laurent Vallery Masson (HVM Racing) : « Sur le thème majeur de la monoplace, nous allons nous appuyer sur les plus grands plateaux internationaux existants et mettre à profit les relations privilégiées que nous entretenons avec leurs organisateurs pour proposer un évènement extrêmement qualitatif. Rien que sur l’aspect Formule 1, la cinquantaine d’autos que nous devrions rassembler témoignera de près d’un demi-siècle de Grand Prix en collaboration avec le club HGPCA et le Championnat du Monde de F1 historiques des FIA Masters Historic. De la F1 à la Formule Ford, en passant par la F2 et la F3, nous déclinerons la thématique principale de ce Grand Prix de France sous toutes ses formes, en y ajoutant des Sport-Protos historiques du Championnat du Monde. Quant au choix du circuit de Nevers Magny-Cours pour réunir plus de monoplaces qu’il n’y en a jamais eu sur un meeting français, cela a naturellement beaucoup de sens ! ».

NEWS